Tendre patience

Pour revenir sur le sujet du «dessin de tendresse », il s’agit peut-être et avant tout d’un dessin de « tendre patience ».

Parce qu’en pratique, contrairement à ce que bien des théories nous laissent entendre, un dessin, ça ne se contrôle pas, …ça s’attend.

On « attend » un dessin exactement de la même manière que l’on attend qu’un enfant fasse ses premiers pas, sans presse et sans rien forcer.

Et oui, attendre un dessin peut prendre beaucoup, beaucoup de temps. Ce visage d’enfant, pas plus grand qu’un pouce d’adulte, a déjà été recommencé cinq fois depuis le premier croquis.

Croquis d'un visage de garçon

Et comme dans le cas d’un enfant, rien ni personne ne peut prédire combien de fois il va encore se transformer avant de prendre sa forme.

Dessin d'un visage de garçon

Tendre patience…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s