Portrait nu et dimension artistique

Comment aborder le portrait nu en art?

portrait-couple-naturiste-2

Supposons que vous étiez vous-mêmes nus, en compagnie de votre conjoint ou conjointe, debout tous les deux, exposés au regard de la personne qui tient le crayon, le pinceau ou l’appareil photo… Comment aimeriez-vous être regardé, ou quel genre de regard voudriez-vous que l’on ne pose pas sur vous?

Lire l’article

Portrait nu de la maternité

Sur l’espace-partage Dessiner la naissance de la vie, Nous publions une belle participation qui nous vient de Méli, sur le thème de la femme enceinte, et qui est tirée de livre numérique en préparation intitulé Nus devant le corps nu.

enceinte-1

Porter la vie

“Accepter de se laisser traverser, de se laisser habiter, et transformer de l’intérieur par à la fois l’infiniment plus petit, et l’infiniment plus grand. Par le germe de la Vie.”

Voir l’article : Embrasser la réalité de la maternité en la dessinant

 

 

Le portrait nu dans l’art

sur Oser poser-nu-e

Une refonte de deux textes publiés dans Dessiné le corps, à titre de réflexion sur le portrait nu dans l’histoire de l’art. En voici quelques extraits :

Parmi toutes les représentations de nu que l’on peut recenser dans l’histoire de l’art, il n’y a pas tant de « portraits nus », c’est-à-dire d’images qui désignent une personne spécifique tout en la révélant dans sa nudité.

Durant des siècles et des siècles, une sorte de séparation implicite a subsisté entre l’art du portrait et l’art du nu, comme si les deux ne pouvaient être mariés. Le portrait personnalisé s’opposant en quelque sorte au nu que l’on voulait plus universel et dépersonnalisé, polarisation confirmée par le fait que culturellement les artistes ont eu tendance à séparer ce qu’on pourrait appeler l’art du visage, et l’art du corps.

La rencontre face à face avec une personne nue nous renvoie à notre propre fragilité d’être. Il nous rappelle aussi que « l’autre » corps, en effet de miroir, n’est pas aussi séparé de notre propre corps que nos perceptions voudraient nous le faire croire, l’un et l’autre partageant la même vulnérabilité et condition d’être humain.

Lire l’ensemble de l’article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s