Archives du mot-clé grossesse

Portrait nu et dimension artistique

Comment aborder le portrait nu en art?

portrait-couple-naturiste-2

Supposons que vous étiez vous-mêmes nus, en compagnie de votre conjoint ou conjointe, debout tous les deux, exposés au regard de la personne qui tient le crayon, le pinceau ou l’appareil photo… Comment aimeriez-vous être regardé, ou quel genre de regard voudriez-vous que l’on ne pose pas sur vous?

Lire l’article

Portrait nu de la maternité

Sur l’espace-partage Dessiner la naissance de la vie, Nous publions une belle participation qui nous vient de Méli, sur le thème de la femme enceinte, et qui est tirée de livre numérique en préparation intitulé Nus devant le corps nu.

enceinte-1

Porter la vie

“Accepter de se laisser traverser, de se laisser habiter, et transformer de l’intérieur par à la fois l’infiniment plus petit, et l’infiniment plus grand. Par le germe de la Vie.”

Voir l’article : Embrasser la réalité de la maternité en la dessinant

 

 

Le portrait nu dans l’art

sur Oser poser-nu-e

Une refonte de deux textes publiés dans Dessiné le corps, à titre de réflexion sur le portrait nu dans l’histoire de l’art. En voici quelques extraits :

Parmi toutes les représentations de nu que l’on peut recenser dans l’histoire de l’art, il n’y a pas tant de « portraits nus », c’est-à-dire d’images qui désignent une personne spécifique tout en la révélant dans sa nudité.

Durant des siècles et des siècles, une sorte de séparation implicite a subsisté entre l’art du portrait et l’art du nu, comme si les deux ne pouvaient être mariés. Le portrait personnalisé s’opposant en quelque sorte au nu que l’on voulait plus universel et dépersonnalisé, polarisation confirmée par le fait que culturellement les artistes ont eu tendance à séparer ce qu’on pourrait appeler l’art du visage, et l’art du corps.

La rencontre face à face avec une personne nue nous renvoie à notre propre fragilité d’être. Il nous rappelle aussi que « l’autre » corps, en effet de miroir, n’est pas aussi séparé de notre propre corps que nos perceptions voudraient nous le faire croire, l’un et l’autre partageant la même vulnérabilité et condition d’être humain.

Lire l’ensemble de l’article

Plus d’excuses pour ne pas apprendre à dessiner le corps!

Bulletin du 15 mai 2011

Il y a à peine une cinquantaine d’année, l’étudiant ou l’artiste qui avait de la difficulté à dessiner le corps pouvait toujours prétexter le manque de modèle ou de documentation accessible pour entreprendre son apprentissage.

Ces excuses pour ne pas apprendre à dessiner le corps ne sont plus valables aujourd’hui.

En plus du fait que les ouvrages de référence se sont multipliés depuis cette période, Internet a fait son apparition, rendant des milliers d’image du corps directement accessibles sur la toile planétaire. Il est possible d’en découvrir un certain nombre simplement en tapant différentes combinaisons de mots clés sur les moteurs de recherche.

Nous ferons un effort particulier durant les prochains mois pour vous référer divers sites. Certains d’entre eux pourront vous être utiles pour mieux comprendre le corps et apprécier son étonnante diversité, alors que d’autres offrent des images utilisables à titre de référence ou de modèle pour la réalisation de vos dessins.

De votre coté, si vous avez des sites à suggérer, il nous ferait plaisir de les référer. Envoyez-nous les liens! Vos commentaires sont également appréciés!

Dessiner en s’inspirant d’une image trouvée sur le web

La relation privilégiée entre l’enfant et la mère lors de l’allaitement est indéniablement un des plus beaux sujets à dessiner!

allaitement-dessin-2 L’image qui a servi de modèle pour le présent dessin a été trouvée sur le site web The Shape of a Mother (La forme d’une mère). C’est un site à visiter, pour toute personne sensible à la dimension humaine entourant la maternité ainsi qu’aux changements corporels amenés par la grossesse et l’allaitement! (suivre le lien dans l’article)

Notre article, publié sur l’atelier en ligne Dessiner le corps, se penche plus particulièrement sur les aspects techniques d’adaptation et de recadrage, sur la composition ainsi que sur l’utilisation d’une grille de construction. Voir la démonstration.

Dessiner d’après modèle
ou d’imagination?

La « grande question » est lancée! Certains ne vivent que pour le dessin d’observation, s’inspirant d’un modèle, et d’autre ne jurent que par le dessin d’imagination, puisant à leurs propres facultés pour recréer l’image de la vie. Un article présentant un survol des deux approches, et la façon de les combiner dans certaines pratiques artistiques. Lire l’article sur ce site.

Un bouquet de fraîcheur
pour célébrer le printemps!

C’est fait Georges Guillot, notre artiste-vedette de la nouvelle galerie des invités et visiteurs a ouvert son propre espace de diffusion de ses œuvres!

Fleurs0008Allez le visiter, son blog s’appelle Illustralyon – aquarelles de Lyon par Georges Guillot et vous le trouverez à l’adresse http://illustralyon.blogspot.com
Pour découvrir le charme du patrimoine français vu au travers des yeux d’un ébéniste-aquarelliste de 79 ans!

Du coté de notre galerie, Monsieur Guillot nous partage de ravissantes petites aquarelles inspirées des fleurs de son jardin! Prenez une bouffée d’air frais!

Exposez dans notre galerie!

N’oubliez pas, la galerie des invités et visiteurs est ouverte à toute personne qui voudrait exposer ses dessins ou aquarelles réalisés en s’inspirant du corps humain ou de la nature, pour autant que le regard porté sur le sujet soit tendre et aimant! Si vous voulez exposer quelques unes de vos œuvres, contactez-nous!