Archives du mot-clé libre

Pour une journée internationale du corps

Le corps est en général mal aimé. Il est désiré, idéalisé, parfois admiré lorsque son exceptionnelle beauté le démarque de l’ordinaire, d’avantage convoité, consommé, exploité, évalué et jugé, jusqu’à en être méprisé, rejeté, exclu (et enterré), mais rarement honoré et véritablement aimé pour ce qu’il est.

Il est le bouc émissaire par excellence. Banni, humilié, puni, châtié, martyrisé et torturé pour des paroles et pensées qui viennent d’avantage de la tête que de son propre élan de corps, il subit docilement et en silence toutes sortes de maltraitements.

Tout ce qui s’érige en propriétaire absolu du corps (plus spécifiquement le mental), se considérant « au dessus » de la condition corporelle, se permet d’en jouir à sa guise, de le pousser à bout et de le malmener, le considérant au même titre qu’un esclave ou un animal.

L’humanité s’est ralliée autour de toutes sortes de journées internationales, dont celle de la terre, pourquoi n’y en aurait-il pas une pour le corps?

Parions que si le corps était mieux aimé et compris, la planète ne s’en porterait certainement que mieux.

Alors votons pour une journée mondiale du corps! Cela pourrait aujourd’hui même, ou être une journée flottante, imprévisible, en hommage au fait que rien de ce qui est vivant ne peut se manifester sans le don du corps.

Pour commencer tout de suite en ce sens, voici une affiche, totalement libre de droits, que vous pouvez faire circuler à votre guise, pour honorer le corps et surtout pour dénoncer ce mépris implicite que tant de cultures lui font subir chaque fois que l’on apprend à un enfant qu’il lui faut impérativement avoir honte de son corps.

corpshonte

Vous trouverez l’affiche en plein format et plusieurs langues sur le site Messages pour le corps de dessintraitdunion.net.

À noter, pour les personnes qui ne l’ont pas encore vu, que le dessin de cette affiche a fait l’objet d’une démonstration que l’on peut consulter sur le site Dessiner au jour le jour.

 

Et pour alimenter la réflexion sur Le mal amour du corps et le non-amour de soi en général, participez aux échanges qui viennent de s’amorcer en ce sens sur le site femmescoeur.