Archives du mot-clé modèle

Votre avis, s’il vous plaît…

Le modèle ou « la » modèle?

Nous avons un petit malaise depuis que nous avons lancé cet espace consacré au dessin du corps.

La principale source d’inspiration des dessins publiés sur Dessiner le corps provient de la généreuse participation de modèles volontaires féminins. Or selon le dictionnaire, le mot modèle est masculin. Ce qui fait que l’on dit, par exemple : « le modèle s’est penché », plutôt que « la modèle s’est penchée ».

Il en va ainsi du mot mannequin qui se décline au masculin, lequel provient d’ailleurs du diminutif néerlandais mannekijn (figurine) de man (homme). La grande majorité des mannequins sont féminins, pourquoi faut-il que la désignation masculine l’emporte sur la féminine.

Spontanément, une partie de la population corrige intuitivement l’appellation en parlant de « la modèle ».

De notre coté, nous avons parfois essayé d’utiliser la dénomination « la figurante », bien que ce terme relativise l’apport du modèle, la figuration se rapportant généralement à une contribution de deuxième plan dans les arts de la scène ou au cinéma.

À notre avis, la contribution du modèle à l’œuvre de l’artiste est beaucoup trop centrale pour être reléguée de façon accessoire en arrière plan.

Quel est votre avis? Que suggérez-vous? Devrions-nous « officialiser » la féminisation populaire du mot modèle en parlant de « la modèle », ou inventer un terme alternatif, telle la « posante » ou autre?

Et tant qu’à demander votre avis, cela fait bientôt trois ans que nous publions des démonstrations et articles décrivant le processus de dessin de corps. Nous avons un peu l’impression d’avoir fait le tour de certaines questions. Aimeriez-vous que l’on aborde d’autres dimensions ou détails? Vos suggestions sont les bienvenues.

Notre adresse courriel : dessinerlecorps@dessintraitdunion.net

Au menu de Dessiner le corps, …une aventure intérieure :

Quelques études sur le thème de l’abandon

abandon

Lire l’article…

Trois études d’après modèle nu

Repli et déploiement

extension-flexion-3

Étude de mouvement avec deux modèles dos à dos, l’un étant replié sur lui-même et l’autre en extension arrière. Une réflexion sur les espaces intérieurs et extérieurs.

Sur le site Dessiner le corps, …une aventure intérieure

 

Sur Dessiner au jour le jour :

Visage nu, visage intériorisé

visage-nu-3

Dessiner le visage d’un modèle nu

 

Sur l’Atelier en ligne :

Étude – Un genou à terre

genou-terre-3

Une étude du corps penché, un genou et les deux mains à terre, vu de trois quarts arrière.

S’enrichir en créant de l’espace et du temps

Quelqu’un, à qui il était dit que la pratique du dessin est créatrice d’espace et de temps, s’exclama : « Nous sommes riches, nous allons faire fortune, tout le monde en manque! ».

Il référait au fait qu’à notre « époque de moins en moins d’espace et de temps », celui qui découvrirait une façon de produire de l’espace et du temps ferait rapidement fortune.

Si l’espace-temps créé par la pratique du dessin n’est pas extérieurement transférable ni monnayable, cette richesse n’en constitue pas moins un réel trésor, un peu à la façon de l’héritage « caché » dans le champ par le laboureur de la fable de Jean de la Fontaine *.

Un article pour nous inviter à découvrir les espace-temps insoupçonnés de la pratique du dessin.

Lire l’article : Créer de l’espace et du temps

 

Creuser un espace intérieur

 

dessin-creuser-4

Dans le même souffle, une autre démonstration de dessin pour apprivoiser cette pratique en guise de porte vers une dimension d’intériorité.

« Creuser un espace intérieur », c’est creuser un forme de grotte-refuge, à l’écart des bruits du monde extérieur et dans laquelle nous pourrons accueillir pleinement le sujet dessiné dans toutes ses dimensions, visibles et invisibles, sans être assujetti au regard mondain. »

Voir la démonstration

 

*Pour les personnes qui ne connaissent pas la fable du laboureur, la voici :

Le laboureur et ses enfants

Travaillez, prenez de la peine:
C’est le fonds qui manque le moins.

Un riche laboureur, sentant sa morte prochaine
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins
"Gardez-vous", leur dit-il, "de vendre l’héritage.
que nous ont laissé nos parents:
Un trésor est caché dedans.
je ne sais pas l’endroit, mais un peu de courage
Vous le fera trouver; vous en viendrez à bout
Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’août:
Creusez, fouillez, bêchez; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse."
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
deçà, delà, partout: si bien, qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer, avant sa mort,
que le travail est un trésor.

Nouveaux articles sur le regard et le corps

Bulletin de la rentrée – 28 août 2011

La parole du corps

 

couple-branche-4 Le corps parle, le corps est porte-parole, il est porteur de message et de sens, autant par ses formes, ses couleurs, son état, son jeu d’ombres et de lumière, son attitude et ses poses que par ses gestes.

Quelques mots sur l’expression du corps à partir d’un dessin représentant un couple naturiste.

Lire l’article sur l’espace Dessiner au jour le jour.

Livre numérique « Nus devant le corps nu », date de tombée reportée

nus-devant-le-corps-nu-3-20 À quoi pense l’artiste ou le photographe quand il dessine ou photographie le corps nu? Quel regard pose-t-il sur la nudité du modèle? Et le modèle, comment perçoit-il le regard porté vers son corps? C’est à cette question que tente de répondre le projet de livre numérique « Nus devant le corps nu » Les artistes et modèles sont invités à dévoiler ce qui habituellement reste caché dans la séance de pose nue : leur propre regard. Lire l’invitation à participer en racontant une séance de pose avec modèle nu au moyen de croquis et de textes.

La date de livraison du contenu, antérieurement fixée pour le 15 août est reportée au 21 septembre, compte tenu des vacances d‘été et des demandes que nous avons reçues en ce sens.

Pour les personnes qui voudraient voir un exemple de témoignage illustré, nous en publions un premier extrait sur le site consacré au regard et au corps, dans l’article « Portrait nu dévoilé »

modele-nu-2

Je passe la majeure partie de mon temps à la « pêche à la présence ». En fait, je ne prête pas plus d’attention aux détails du corps du modèle qu’un pêcheur ne porte d’attention à la forme ou à la couleur des vagues et de l’eau dans laquelle il a tendu sa ligne.

Je sais seulement que c’est du corps que va surgir la présence, comme le pêcheur sais que c’est de l’eau que va sortir le poisson, même s’il ne le voit pas.

Lire la suite…

 

3 nouveaux articles sur Oser poser nu-e

 

LogoOserPoserNue-250

La première fois que j’ai posé nueLes femmes font face à d’importantes attentes concernant leur apparence physique, ce qui fait qu’elles ont tendance à se juger et à se critiquer beaucoup plus fréquemment que les hommes. Une fois la barrière des appréhensions franchie, un tout nouvel espace d’exploration et de découverte se révèle…

Tout montrer, mais le montrer avec soinAu lieu de fuir les regards interrogateurs posés sur son corps et l’handicap qu’il porte, Rolland St-Gelais a décidé d’offrir sa différence et son image de façon créative. Pratiquant l’art difficile de l’autoportrait photographique sans complaisance ni apitoiement, il accepte de poser un regard à la fois franc et accueillant sur son corps, regard que bien peu de personnes, même parmi les plus « avantagés » acceptent de s’accorder.

Et le deuxième épisode du feuilleton d’Annick et Jean-François, Poser nue: du rêve à réalité

Corps au naturel, crayons de couleur et pose nue

Bulletin estival du 7 août 2011

Un autre petit bulletin express, à la mode vacancière, juste de quoi ne pas perdre le fil…

Comment rendre les tons de la peau avec quelques simples cayons de couleurs?

La suite de nos exercices de dessin du corps au naturel….

assis-sur-rocher-12 

Cliquer sur l’image pour voir l’article!

Et aussi quelques conseils de base pour dessiner le nu.

Poser nu-e – Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais avoir osé le demander.

Dessiner le corps participe à un nouveau site, initié par quelques artistes, photographes et modèles, suite aux questions qu’ils recevaient régulièrement sur la pose nue : Oser poser nu-e.

LogoOserPoserNue-250

Oser poser nu-e se veut une sorte de « rencontre web » à laquelle tous les modèles, photographes, artistes et intéressés au sujet sont invités à participer!

N’hésitez pas à poser vos questions ou à raconter vos propres expériences, cet espace web a été créé spécifiquement pour répondre à vos interrogations!

En guise d’introduction, la modératrice de l’évènement web, laquelle a expérimenté les divers points de vue de l’artiste, du photographe et du modèle, partage son propre parcours pour apprivoiser sa nudité.

Dessiner le corps âgé et rajeunir le regard

Bulletin du 3 juillet 2011

Rajeunir le regard

Le regard de l’humanité est vieux, immémoriablement vieux et empoussiéré. Malgré l’incessante volonté, en particulier des nouvelles générations, de jeter à la poubelle tout l’héritage de valeurs et idées préconçues de leurs parents, l’humanité ne cesse d’accumuler les conditionnements et réflexes de jugements, aussi subtils ou socialement acceptables puissent-ils être!

Comment rajeunir le regard? Comment le désencombrer de ce qui le conditionne?

Lire la réponse

 

Dessiner le corps marqué par le passage du temps

dessin-corps-age-200 Comment dessiner les reflets de l’âge sur le corps tout en rendant hommage à toute la plénitude de vie qui l’habite? Une démonstration de dessin réalisée avec un simple crayon à mine et de la poudre de graphite.

Pourquoi ne voit-on pas plus souvent d’œuvres représentant le corps marqué par l’âge? L’homme contemporain va célébrer la beauté d’un vieil arbre centenaire, mais il va cacher le corps vieillissant comme s’il s’agissait d’un motif de honte.

Lire la suite de l’article

Participation : Images sur l’anorexie

anorexie-1 Une nouvelle contribution sur le site Pour l’amour de la différence, cette fois-ci sur le thème de l’anorexie. Il nous est habituellement très difficile de voir des images d’extrême maigreur, peut-être parce que ces images évoquent les dimensions souffrantes du manque et de la mort. Par opposition, beaucoup de cultures ont associé la plénitude des rondeurs à la santé et à la beauté. Comment se fait-il que tant de jeunes femmes, dans nos pays bien nantis, se perçoivent systématiquement trop enveloppées, au point d’en arriver à décharner leur corps ?

Voir la contribution d’une participante

Tendresse, intimité et rondeurs

Bulletin du 5 mai 2011

Démonstration de dessin :
Une autre caresse de tendresse

etreinte-tendresse Un nouveau dessin de geste de tendresse entre un homme et une femme, toujours pour répondre à l’engagement de Dessiner le corps face à la demande de visiteurs du site (celle de voir plus de tendresse sur Internet)

Réalisation du dessin pas à pas et petite histoire de la séance de pose à l’origine de la création de cette image.

Et pour poursuivre, toujours sur le sujet de la représentation de la tendresse et l’intimité, un nouveau texte :

Le dessin de l’intimité

Cela fait longtemps que nous voulions aborder le sujet, c’est fait, voici un premier article qui survole le délicat sujet du dessin de l’intimité.

Plus le sujet dessiné se rapproche de l’intimité humaine, plus la réalisation du dessin devient délicate. Autant l’être humain a un besoin vital d’intimité, autant il y aspire de toutes sortes de façons, autant l’image même de l’intimité peut susciter en lui toutes sortes d’émotions contradictoires. Le dessinateur qui désire explorer cette thématique doit savoir qu’il rentre sur un terrain sensible, et potentiellement explosif, dès qu’il entend diffuser son dessin à un public élargi.

Lire l’article

Apprivoiser ses rondeurs

Dans l’espace-partage Pour l’amour de la différence, une participante vient de nous envoyer plusieurs dessins en hommage au « corps généreux » :

corps-genereux-face Je cherche à apprivoiser mes propres rondeurs. Avec ces dessins, je me suis lancée sans réfléchir et j’ai pris plaisir à souligner le ventre abondant et les chairs généreuses. J’ai ressenti un véritable plaisir à dessiner cette « sœur » et j’ai senti aussi une grande tendresse pour cette femme qui s’est offerte comme modèle et pour ce corps sensible et innocent.

Trois articles à voir : Corps généreux, Nu généreux de dos, et Dessin d’un modèle avec rondeurs

Visiter le site au : http://dessintraitdunion.net/different-e